Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ryan gosling

  • J'ai vu Drive avec Ryan Gosling | Mon avis est mitigé


    Le problème quand on décide de regarder un film qui a été encensé par les critiques est qu'on attend énormément de lui et on ne lui laisse rien passer...
     
    Hier soir, nous avons regardé Drive. Un film de plus vu de la filmographie de Ryan Gosling.
     
    En fait, je n'avais même pas lu le synopsis. J'avais juste entendu dire que ce film valait le détour.
     
    Franchement, les 30 premières minutes, je n'ai pas compris où le film cherchait à nous embarquer... C'était juste Ryan Gosling étrange, énigmatique, toujours un sourire plaqué sur le visage, énervant.
    Ryan Gosling conduit des voitures, Ryan Gosling drague sa voisine juste d'un regard, Ryan Gosling ne parlant quasiment pas, Ryan Gosling allant à sa perte, pour une fille. Enfin pas vraiment lui. Son personnage. Comme une envie de le secouer.
     
    Tout ça juste par amour? Ou grain de folie ?

     
    Bref, Drive est un film où il est possible de s'endormir. On s'ennuie parfois. Pourtant on reste captivé, souhaitant absolument savoir comment tout cela va finir.
    Quand le générique de fin arrive, juste après qu'on ait cru à un bug du DVD, impossible d'avoir un avis tranché, de dire si on a aimé ou non le film, mais je crois que oui, j'ai aimé.
    La façon de filmer est tout de même époustouflante.
    Et une BO inoubliable avec Kavinsky.
     
     
     

    En tout cas, en voyant Ryan Gosling toujours un cure-dent à la bouche, j'ai eu l'impression de voir mon père quand il avait 30 ans.

    Vous voulez le synopsis ?
    En voici un rapide :
    Un cascadeur se métamorphose dès que la nuit tombe  : il devient pilote de voitures pour le compte de la mafia. La combine est bien rodée jusqu'au jour où l'un des casses tourne mal et l'entraîne dans une course-poursuite infernale. Pour sauver celle qu'il aime, il devra se venger de ceux qui l'ont trahi.

  • Le Film qu'il me fallait !

    ryan gosling, torse nu, sex symbol, hollywood

    La Saint Valentin approche... c'est pile la période où on a envie d'une bonne comédie romantique à regarder lové dans le canapé, avec un bon chocolat chaud!

    La comédie romantique pile dans la tendance, c'est Crazy Stupid Love !

    Au casting, pour le plus grand bonheur des filles : Steve Carell, le roi de l'humour et ... et ... Ryan Gosling, le nouveau sex symbol d'Hollywood! Sans oublier Kevin Bacon en second rôle.

    Du côté des filles, on a tout de même Julianne Moore et Emma Stone.

    Crazy Stupid Love, c'est l'histoire de Cal, la quarantaine, qui apprend de la bouche de sa femme lors d'une sortie au resto que :

    1. Il est cocu, elle a couché avec un collègue de travail, David
    2. Elle veut divorcer

     Cal déménage sur le champ et passe ses soirées dans un bar à siroter des cocktails à la paille, toujours ses baskets New Balance ringardes aux pieds.

    Dans ce même bar, chaque soir, Jacob, un jeune et beau séducteur, vient faire de nouvelles conquêtes. Il ne repart jamais seul, peu de filles résistent à son jeu de séducteur.

    Bon, je ne vais pas vous raconter le film en entier. Il faut le regarder! Vous passerez sans aucun doute un agréable moment. Comment puisse-t-il en être autrement avec Ryan Gosling !?

    Allez, pour finir, Ma scène fétiche! Hormis une des scènes finales où tout le monde se trouve réuni dans le jardin, c'est quand Ryan Gosling (Jacob) retire sa chemise devant Emma Stone (Anna), qu'elle écarquille de grands yeux et dit :

    "Non mais c'est pas possible! On dirait du photoshop!!!"

     

    Sortie en DVD et Blu Ray today, mercredi 1er février!
  • L'Amour vous rend-t-il Stupide ?

    ryan gosling,sex symbol 2011,steve carell,julianne moore,rentrée du cinéma 2011,place ciné à 4€,comédie de la rentrée

    En 2002, je découvrais Ryan Gosling dans "Calculs Meurtriers", aux côtés de Sandra Bullock.

    En 2002, Ryan Gosling qui est de la même année que moi avait donc 22 ans... et il jouait le rôle d'un lycéen. Enfin bref, c'est souvent comme ça. mais en 2002, je ne trouvais vraiment aucun charme à Ryan Gosling. J'irai même jusqu'à dire que je le trouvais laid.

    POurtant, en 2004, dans N'oublie jamais, puis en 2007 dans La Faille, j'ai trouvé qu'il avait changé, qu'il avait gagné en maturité. Il y avait ce petit truc en plus qui le rend désormais sexy. Qu'on se le dise, Ryan Gosling, bientôt 31 ans, est un acteur sexy. La relève de George Clooney est assurée!

    D'ici petits jours seulement, Ryan Gosling sera à l'affiche de Crazy Stupid Love, notamment aux côtés de Steve Carell [j'adore!] [40 ans, toujours puceau, Crazy Night] et Julianne Moore.

    Le Sex symbol 2011 et l' acteur comique 2011, réunis dans un même film: La comédie romantique de l'année!

    Ca tombe bien, pour la rentrée du cinéma, dans certains cinémas, la place est à 4€ du 13 au 16 septembre!

    L'occasion rêvée de courir voir "Crazy Stupid Love". Sinon, vous pouvez aussi tenter votre chance chez maman@home.

    Mais Crazy Stupid Love, ça raconte quoi ???

    A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve - bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer. Pour l’aider à oublier sa femme et à commencer une nouvelle vie, Jacob tente de faire découvrir à Cal les nombreuses perspectives qui s’offrent à lui : femmes en quête d’aventures, soirées arrosées entre copains et un chic supérieur à la moyenne. Cal et Emily ne sont pas les seuls en quête d’amour: le fils de Cal, Robbie, 13 ans, est fou de sa babysitter de 17 ans, Jessica, laquelle a jeté son dévolu… sur Cal ! Et en dépit de la transformation de Cal et de ses nombreuses nouvelles conquêtes, la seule chose qu’il ne peut changer reste son coeur, qui semble toujours le ramener à son point de départ.

     

    Et vous, L'amour vous rend-t-il stupide comme Jean-Claude de l'Amour est dans le pré qui crie "Maud, je t'aime" sur le plateau du grand Journal de Canal + ?

    Pour connaître la réponse et savoir si l'Amour vous rend stupide, allez donc faire le petit test sous forme de quizz proposé par WarnerBros!